Le plan FLEGT, une licence durable pour l’importation de bois en Belgique.

18 Jan 2017

BRUXELLES – 18-01-2017 – La Ministre du Développement durable et de l’Environnement, Marie Christine Marghem,  s’est rendue à Anvers aujourd’hui dans les locaux de la société Altripan pour célébrer l’arrivage des premiers lots de bois, issues d’une gestion durable des forêts en provenance d’Indonésie et ce en présence de son Excellence, l’ambassadeur de l’Indonésie, Monsieur Yuri O. Thamrin, et du Directeur Général de l’environnement de la Commission européenne, Monsieur Daniel Calleja Crespo.

L’événement, organisé par la diplomatie indonésienne, marque la mise en route de l’implémentation du plan d’action FLEGT (Forest Law Enforcement, Governance and Trade), l’application des réglementations forestières, de gouvernance et d’échanges commerciaux. Le plan d’action FLEGT propose des mesures visant à accroître la capacité des pays en voie de développement à contrôler l’exploitation illégale des forêts et à réduire le commerce du bois  illégal entre ces pays et l’Union Européenne. C’est la réponse de l’UE face au problème international de l’exploitation illégale des forêts et du commerce qui en est issu. Le système d’autorisation FLEGT est basé sur la responsabilisation des exportateurs.

La Ministre a félicité les autorités indonésiennes « qui ont fait de l’Indonésie le premier pays producteur de bois à avoir conclu avec l’Union européenne un Accord de Partenariat Volontaire dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action FLEGT ».

Elle a rappelé que « cette étape importante et décisive montre la volonté de la Belgique d’intégrer les Objectifs de Développement Durables (SDG’s) adoptés aux Nations unies en septembre 2015 dans sa politique d’importation de bois issu d’une gestion durable des forêts. »

« l’Indonésie est un pays qui montre l’exemple. Il sera, je l’espère, suivi rapidement par d’autres. Grâce а FLEGT, nous entrons de plein pieds dans un nouveau mode de gestion durable des forêts basé sur la coresponsabilité des pays exportateurs et importateurs de bois », a-t-elle poursuivi.