Interdiction des sacs plastique à usage unique

22 Juin 2016

La Ministre fédérale de l’Environnement, Marie Christine Marghem a pris note avec intérêt des déclarations faites par ses collègues de la Région wallonne et de la Région flamande à propos de l’interdiction des sacs plastique à usage unique.

Elle souligne que ses propositions visent à uniformiser la législation en la matière sur tout le territoire belge. Ces propositions sont de deux ordres. Elles comprennent un prix minimum pour les sacs de caisse (plastique, papier et autre)  et une interdiction pour  les sacs plastique de moins de 50 microns non home compostables (sauf sacs primaires) conformément à la directive européenne.  L’idée d’un prix minimum a été évoquée lors de la table ronde avec notamment les Régions organisée par la ministre Marghem le 26 avril 2016.

« Nous avons tous intérêt à diminuer notre consommation de sacs, qui porte réellement préjudice à l’environnement, comme nous en avons tous convenu lors de la table ronde que j’ai réunie le 26 avril dernier. Un prix dissuasif pour les sacs de caisse est une réponse appropriée à la prise en compte de la valeur de ces ressources naturelles, une interdiction simple peut mener à une utilisation abusive de sacs en particulier en papier. Evitons un sac shift !», », souligne la ministre de l’Environnement.

Le prix minimum se veut  dissuasif mais il n’a pas encore été fixé. Il devra faire l’objet d’une discussion avec tous les acteurs concernés.   Cette concertation portera également sur les exceptions (emballage primaire) et sur les délais (période transitoire).

Elle se réjouit, par ailleurs, de constater le bon accueil que divers acteurs ont réservé à ses propositions.