« Conseil Thalassa »

04 Mar 2015

BRUXELLES 4/3/2015

Ce mercredi 4 mars, la ministre belge de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem a rencontré, à La Haye, son collègue néerlandais, Henk Kamp dans le cadre d’un Conseil des Ministres commun entre la Belgique et les Pays-Bas, dit  « Conseil Thalassa ».
Les deux ministres ont, lors de leur rencontre, signé une déclaration d’intention relative à la coopération énergétique.
Le Royaume des  Pays-Bas et le Royaume de Belgique confirment par cette déclaration leur intention de maintenir leur coopération énergétique et de la renforcer en concluant un Mémorandum d’entente  en 2015 relatif à la coopération énergétique, en particulier autour des thèmes suivants:

  • L’intégration continue du marché, l’interconnexion et la sécurité d’approvisionnement relative à l’électricité et le gaz. Les deux pays ont déjà un marché très interconnecté en gaz et en électricité qui favorise, entre autres, la poursuite du développement d’un marché européen intégré du gaz et de l’électricité. Ils continueront à travailler à une plus grande intégration des marchés, non seulement entre eux mais aussi avec d’autres pays, en utilisant également les cadres pertinents pour la coopération régionale;
  • Poursuite de la coopération régionale (Benelux, Forum Penta latéral de l’Energie, Plateforme Gaz, North Seas Countries Offshore Grid Initiative,…). Il s’agit d’un point phare de la coopération énergétique belgo-néerlandaise ;
  • Rassemblement de l’expertise relative à la recherche et à l’innovation autour des technologies liées à l’énergie (éolien offshore, le stockage, les technologies de réseau, etc.). Ensemble, les deux pays pourraient prendre un rôle de premier plan pour appuyer la fourniture des solutions conformes à l’ «état de la technique» et rassembler cette expertise ;
  • Conversion du gaz L au gaz H. Les Pays Bas sont les fournisseurs historiques de la Belgique en matière de gaz naturel. Vu l’épuisement des champs gaziers néerlandais et la différence de qualité du gaz en provenance d’autres fournisseurs, ce gaz, dit  L doit être converti en gaz H. Les deux pays sont déjà en train d’élaborer un plan de conversion et veulent, par cette déclaration, confirmer leur volonté de coopérer;
  • Echange des connaissances en matière de recherche nucléaire. Les deux pays ont une vaste expérience en la matière  et veulent poursuivre  l’échange de leurs connaissances ;
  • Partage des bonnes pratiques (entre autres celles liées aux autorisations transfrontalières).

Des experts des deux administrations compétentes se rencontreront en vue de l’élaboration d’un Mémorandum d’entente sur base de cette déclaration dans le courant de 2015.

La ministre Marie Christine Marghem se montre «convaincue que cette coopération intensifiée ne bénéficiera pas seulement à l’intégration des marchés énergétiques des deux pays mais aussi à la région européenne Nord-Ouest et sans doute aussi à toute l’Europe. Cette coopération vise à mieux répondre aux grands défis énergétiques pour les prochaines années».