Accord de Paris : plus qu’un texte, une opportunité d’agir autrement

13 Fév 2017

Le 22 décembre dernier, le Parlement fédéral votait l’Accord de Paris sur le climat. Bien plus qu’un accord international, ce texte influencera nos comportements futurs dans notre vie de tous les jours. L’effervescence provoquée autour de la conférence de Paris, la COP 21 , n’a effectivement pas pour but de s’éteindre à petit feu. Il faut poursuivre le travail de conviction et informer ce que l’inaction face au changement climatique impliquerait pour notre société.

C’est pourquoi j’ai nommé des « Coaches Climat », qui réaliseront, entre mars et décembre 2017, des actions de sensibilisation sur les changements climatiques, et la transition vers une société bas carbone en 2050, au sein des écoles.

L’évolution de notre manière de vivre touche véritablement tous les secteurs de notre vie quotidienne :

• Notre manière de nous loger : en rendant notre habitat moins énergivore grâce aux évolutions technologiques qui nous sont d’ores et déjà proposées comme la domotique en matière de maison connectée, les smart grids, qui permettent un ajustement des flux d’électricité par l’informatique, ou encore par le biais de matériaux permettant une meilleure isolation. La conception doit aussi veiller à limiter notre production de déchets, et la consommation de ressources primaires, telles que l’eau.
• Notre manière de nous nourrir : manger des fruits et légumes de saison et promouvoir les circuits courts pour diminuer le coût CO2 de ces produits tout en consommant local.
• Notre manière de nous déplacer : utiliser des modes de déplacement plus respectueux de notre environnement grâce à des voitures plus propres ou de moyens de déplacement collectifs.
• Notre manière de travailler : proposer plus de flexibilité dans les horaires ou encore dans la possibilité du télétravail.
• Notre manière de consommer : Se renseigner sur les matériaux utilisés en évaluant la durabilité de nos produits de consommation, et en choisissant des produits réparables, recyclables ou assortis d’une garantie plus étendue.
• Notre manière de produire : mieux utiliser nos différentes ressources (l’énergie, l’eau, les matières premières), ce qui peut diminuer à terme les coûts de production et donc améliorer la productivité.

Afin de travailler de manière efficace et avoir plus d’impact sur ces améliorations du quotidien, il est important d’engager le dialogue avec mes collègues des régions. L’établissement d’une politique coordonnée est nécessaire, tant dans les domaines de l’énergie, que de la mobilité, pour laquelle mon collègue, François Bellot, Ministre de la Mobilité, est particulièrement attentif.
Durant l’année 2017, je compte aller à la rencontre de ceux qui innovent et entreprennent afin de concrétiser l’esprit de Paris.
Intéressé pour faire venir un coach climat dans votre école ? http://www.climat.be/fr-be/news/2017/animation-par-un-coach-climat